Les températures baissent et il fait humide et froid dehors, même les animaux domestiques peuvent attraper un rhume. Mais les mouchoirs et le thé ne sont guère utiles dans un tel cas. Voici quelques conseils pour que votre ami à quatre pattes bien-aimé puisse se rétablir rapidement.

Si la pluie trempe le pelage de votre animal, le froid en automne fait le reste – et un rhume est préprogrammé pour les animaux de compagnie. Comme chez l’homme, les virus et les bactéries sont faciles à attraper chez les chiens et les chats lorsque le système immunitaire est affaibli.

Bien soigner un rhume chez les animaux de compagnie

Si le dernier voyage sous la pluie d’automne a été trop long et que votre animal est couché sur une peau paresseuse, une chose peut en être la cause : un rhume. Chez les animaux de compagnie, elle se manifeste par les symptômes suivants : perte d’appétit, apathie, écoulement nasal et toux. Mais ce n’est pas une raison pour paniquer. La première étape consiste à laisser votre chien ou votre chat se reposer, mais l’exercice et l’air frais restent importants pour votre animal. Cependant, lorsque vous promenez votre chien par temps froid et humide, vous devriez marcher moins. Plus votre animal s’assied et est exposé au vent froid, plus il aura du mal à se remettre du froid. Lorsque vous rentrez à la maison, séchez votre animal avec une serviette et offrez-lui un endroit chaud pour se reposer et se réchauffer. Si votre chien a un pelage très léger, il est conseillé de mettre un manteau de protection autour de lui les jours de froid et de pluie.

Reconnaître la gravité de la maladie

Un rhume chez les animaux de compagnie n’est pas rare. Si seuls le nez et la gorge sont touchés, les animaux de compagnie se rétablissent généralement rapidement grâce aux mesures ci-dessus. Toutefois, si l’infection s’étend aux voies respiratoires inférieures, c’est-à-dire aux bronches ou aux poumons, il convient de consulter un vétérinaire. Si votre ami à fourrure arrête de manger et se couche léthargiquement, observez votre animal et prenez sa température. Si elle dépasse 39 degrés chez les chiens et 39,2 degrés chez les chats, vous devez aller chez le vétérinaire, cela s’appelle une fièvre et doit être traité. Un rhume est différent d’un rhume de chat, mais comme le rhume affaiblit le système immunitaire, il peut favoriser une infection par le rhume de chat. Bien que les symptômes du rhume s’atténuent, un rhume de chat peut être chronique, voire mortel, s’il n’est pas traité.

Un chat enrhumé

Bien que de nature plutôt résistante, il arrive au chat d’attraper un rhume. Généralement sans gravité chez un félin adulte, cette affection virale ne nécessite pas un passage chez le vétérinaire. Quelques gestes simples et attentions particulières s’avèrent cependant utiles afin d’assurer une évolution favorable et un bon rétablissement.

Reconnaître les symptômes

Le rhume dure environ dix jours et reste bénin dans la plupart des cas.

Facilement identifiable, il faut cependant le différencier du coryza, également nommé “grippe du chat” et entraînant au départ des symptômes similaires à ceux du rhume. Cette autre maladie respiratoire représentant un véritable danger pour nos amis félins. Il est fortement recommandé de recourir à la vaccination. Elle protégera votre animal et vous évitera bien des inquiétudes en cas de survenue des symptômes suivants :

  • Éternuements
  • Écoulements du nez et des yeux
  • Essoufflement
  • Mal de gorge
  • Signes de fatigue
  • Perte d’appétit
  • Toux
  • Fièvre

Soigner un chat enrhumé

Si votre chat est adulte et en bonne santé, il est tout à fait possible de le soigner sans faire appel au vétérinaire. Mais dans le cas d’un chaton, d’une mère allaitante, d’un chat âgé ou affaibli ou encore d’un animal non vacciné contre le coryza, une consultation s’impose afin d’écarter tout risque de pneumonie.

Surtout ne lui administrez jamais un médicament destiné aux humains, car même à faible dose cela peut lui être fatal. Voici quelques conseils pour soulager votre petit compagnon :

  • Incitez-le à manger pour qu’il ne s’affaiblisse pas trop : stimulez son appétit avec des aliments odorants, broyez son alimentation ou privilégiez les pâtées s’il semble présenter des difficultés à avaler.
  • Veillez à ce qu’il ait toujours de l’eau fraîche à disposition.
  • Protégez-le des courants d’air et procurez-lui une couverture où il pourra se pelotonner s’il a froid.
  • Ne l’invitez pas à jouer et expliquez à vos enfants qu’il a besoin de repos.
  • Nettoyez son nez et ses yeux avec de l’eau tiède, en utilisant une compresse différente pour chaque œil.
  • Luttez contre l’air sec pour l’aider à fluidifier les sécrétions et les évacuer : si vous ne disposez pas d’humidificateur, générez de la vapeur dans la salle de bain en faisant couler de l’eau très chaude. Fermez la porte et restez à l’intérieur avec votre chat pendant quinze minutes. S’il supporte la cage de transport, mettez-le à l’intérieur et disposez devant l’entrée (et non pas à l’intérieur) une casserole remplie d’eau chaude avec éventuellement un produit pour inhalation indiqué par votre vétérinaire. Recouvrez l’ensemble d’un linge et laissez-le ainsi une quinzaine de minutes. Renouvelez l’opération deux à trois par jour, cela assainira ses voies respiratoires.

Votre animal va se rétablir en une dizaine de jours. Notez toutefois qu’il faudra consulter un vétérinaire si son état ne présente aucune amélioration au bout de quatre ou cinq jours. Car un rhume peut parfois entraîner des complications qu’il est préférable de traiter rapidement.

L’aider à se rétablir

Votre chat est maintenant guéri. Que faire pour l’aider à retrouver toute sa vitalité ?

Continuez à lui proposer des aliments qu’il affectionne particulièrement, afin de reprendre des forces. Évitez qu’il passe les premières nuits dehors, et si cela n’est pas possible, assurez-lui un refuge à l’abri des intempéries. Il existe des compléments alimentaires destinés à renforcer ses défenses immunitaires. Demandez conseil à votre pharmacien ou vétérinaire et respectez scrupuleusement les doses prescrites :

  • Extrait de pépins de pamplemousse ou EPP : à diluer dans l’eau de boisson en cure (pas en continu) pour lutter contre les infections. Possède même des propriétés vermifuges ! Attention toutefois, certains chats tolèrent mal les agrumes, testez tout d’abord avec une seule goutte dans l’eau. L’administration en seringue est parfois nécessaire en raison de l’amertume du pamplemousse qui peut les rebuter.
  • Bêta-glucanes : ils renforcent le système immunitaire. Présenté sous forme liquide, ce complément alimentaire au goût agréable est à donner directement au chat ou à répandre sur sa nourriture.
  • Médicaments homéopathiques : faire fondre les granules dans de l’eau et les administrer par seringue à l’animal. Existent également sous forme de préparations associant plusieurs actifs, à administrer en gouttes.

Le rhume du chat étant très contagieux entre félins, pensez à isoler l’animal concerné si vous possédez plusieurs de ces animaux de compagnie, ainsi qu’à vous laver les mains après lui avoir prodigué des soins.

Le rhume chez le chien

Votre chien peut aussi attraper un rhume, comme vous. Ce n’est souvent pas très grave mais il faut le soigner car le rhume peut se transformer en bronchite par exemple. À ne pas confondre avec la toux du chenil.

Les symptômes du rhume chez le chien

Lorsque les températures descendent ou que votre chien rentre mouillé d’une promenade il peut arriver qu’il prenne froid et attrape un rhume, avec des symptômes à peu près identiques aux nôtres.

Votre chien pourra présenter :

  • Une toux ;
  • Des éternuements ;
  • La truffe qui coule ;
  • Un peu de fièvre ;
  • Une perte d’appétit ;
  • Une fatigue générale.

Ces symptômes ressemblent à ceux de la toux du chenil, pathologie provoquée par un virus. C’est une maladie très contagieuse entre chiens, qui se propage donc vite dans les lieux à forte concentration de chiens, comme les chenils, élevages et autres établissements d’accueil.

Comment un chien attrape un rhume ?

Le chien peut attraper un rhume par le froid, le vent ou l’humidité.

  • Lorsque le climat refroidit et lorsque les différences de températures sont grandes entre nos intérieurs chauffés et l’extérieur, le chien peut souffrir du froid. Surtout s’il est jeune, âgé, ou déjà affaibli ;
  • Le vent peut aussi être responsable d’un coup de froid ;
  • Enfin l’humidité peut enrhumer votre chien. Pendant une balade, il peut se mouiller dans les herbes ou se baigner dans un ruisseau. S’il tarde trop à se sécher, seul ou avec votre aide, il peut prendre froid.

Comment éviter le rhume chez le chien ?

Un chien adulte en bonne santé n’a pas de raison d’attraper un rhume. Son pelage notamment est là pour le protéger, ses coussinets font office d’isolants thermiques efficaces.

Dans certains cas néanmoins, un chien peut être plus sensible au froid et à l’humidité et vous devrez prendre quelques précautions pour le protéger du froid.

  • Un chiot est parfois plus exposé aux conditions extérieures car toutes ses protections naturelles ne sont pas encore complètement en place ;
  • Un chien âgé ou malade est souvent moins à même de se défendre contre le froid et surtout les différences de températures ;
  • Un chien qui vient de passer chez le toiletteur pour une tonte sera aussi assez fragile face au froid ;
  • Certaines races de chiens enfin sont plus sensibles au froid que d’autres : petites races, races fines, races au poil très peu abondant.

Quel que soit le cas, vous devrez prendre des précautions : écourter les sorties par grand froid, protéger votre chien avec un manteau, sécher le chien dès qu’il se mouille sans attendre de rentrer.

Comment soigner un rhume chez le chien ?

Accordez quelques jours de repos à votre chien. Contentez-vous de petites promenades pour prendre l’air et séchez bien son pelage en rentrant.

Pendant un rhume, rester au chaud est très important. Par exemple, vous pouvez utiliser une lampe infrarouge chauffante. 10 minutes par séance sont largement suffisantes. Restez près de votre chien pendant ce temps, car il ne doit pas s’approcher à moins d’un demi-mètre de la lampe.

Enfin, assurez-vous que le chien s’hydrate suffisamment. Si votre petit compagnon refuse de boire, ajoutez de l’eau à ses croquettes ou donnez-lui de la nourriture en boîte.

Prenez la température de votre chien. Une température normale peut varier entre 38 et 39 degrés. Pour faciliter l’insertion dans le rectum, humidifiez le thermomètre avec de la vaseline et insérez-le doucement. Si la température de votre chien dépasse les 39 degrés, vous devriez le faire diagnostiquer par un vétérinaire.

Si votre chien n’a pas de fièvre et n’est que très fatigué, les remèdes homéopathiques peuvent également favoriser le processus de guérison et renforcer son système immunitaire. Cependant, si le rhume ne disparaît pas après 3 jours, veuillez toujours consulter un vétérinaire.

Pour les chiots ou les chiens séniors, consultez un vétérinaire pour tout type de symptôme, car leur système immunitaire est affaibli. Ainsi, ils sont plus dépendants aux médicaments.

En cas de rhume chez le chien, veuillez prendre garde à :

  • ne pas donner à votre chien des médicaments conçus pour les humains,
  • éviter tout contact avec d’autres chiens : le risque de contamination est élevé.